Horaires réduits et fermeture

En raison des travaux au Centre de Lecture publique d’Antoing,
les horaires en vigueur pour juillet et août 2015 sont maintenus jusqu’au 12 septembre…

La bibliothèque sera également fermée du 15 septembre au 25 septembre inclus pour que nous puissions aménager la bibliothèque dans les meilleures conditions possibles.

Au plaisir de vous revoir dans nos locaux remis à neuf !

Inauguration de la Maison Rurale de Calonne

Ces samedi 27 et dimanche 28 juin 2015 aura lieu l’inauguration de la Maison Rurale de Calonne. Parmi de nombreuses autres animations prévues par nos partenaires, la bibliothèque vous proposera des lectures vivantes, la présentation du fonds d’histoire locale informatisé et un atelier d’écriture le dimanche. Vous pouvez consulter le programme calonne

programme calonne

Spectacle poétique Luminescences

Ce vendredi 24 avril à 20h, le Centre de Lecture publique d’Antoing reçoit le spectacle poétique «Luminescences», basé sur lesTextes de Natahalie Wargnies. Entrée gratuite. Une petite collation conviviale sera prévue après le spectacle. Luminescences2

Attention ce spectacle n’aura pas lieu dans les locaux de la bibliothèque mais à Fontenoy ! (Rue Marécla de Saxe, 41)

Dernière nuit à Twisted River / John Irving

johnirving

Au Nord de l’Amérique, à la frontière du Canada vivent des hommes rudes à l’image de leur décor : ils sont bûcherons, draveurs (flotteurs de bois), camionneurs…
Dominic Baciagalupo, 30 ans, cuisinier boiteux tient avec brio la cantine de ce camp de bûcherons. Il est veuf et élève seul son fils de 12 ans Danny.
Celui-ci tue par accident Jane, l’indienne, l’aide cuisinière et maîtresse de son père. Mais Jane était aussi la compagne du shérif Carl, le «Cow boy », homme dangereux, hargneux, buveur et violent.
Ketchum, l’ami fidèle et protecteur de Dominic lui conseille de s’enfuir avec son fils pour échapper à la vengeance impitoyable du « Cow boy ».
Désormais, Dominic et Danny sont des fugitifs. Leur aventure ne fait que commencer.
Très beau roman, émouvant et sensible, sous-tendu par les thèmes de l’amour paternel et filial et de l’amitié.
Du tout bon John Irving. A lire.

HHhHH / Laurent Binet

HHhH

Prix Goncourt du premier roman 2010

Titre insolite et intrigant qui signifie : « Himmlers Hirn heisst Heydrich : le cerveau de Himmler s’appelle Heydrich ».
Le roman raconte la préparation et les suites de l’attentat contre Reinhard Heydrich, chef de la Gestapo et des services secrets, planificateur de la solution finale. On l’appelait le « bourreau de Prague » ou encore la « bête blonde ». L’assassinat de cet homme, réputé l’homme le plus dangereux du IIIème Reich est confié par Londres à deux jeunes parachutistes, un Tchèque et un Slovaque : c’est l’opération « Anthropoïde ».
Ce livre n’est pas une énième histoire sur la seconde guerre mondiale : il vaut aussi par sa démarche originale qui mêle fiction et réalité au gré des réflexions de l’auteur qui s’interroge sur le paradoxe du « roman historique » et l’impact de son écriture dans sa propre vie.
Intéressant.

La chambre des vies oubliées / Stella Duffy

stelladufy

Un quartier pauvre du sud de Londres, un pressing que son vieux propriétaire Robert Sutton veut céder, des personnages qui se croisent et s’entrecroisent.
Robert a trouvé un repreneur pour son magasin : Akee, un jeune Anglais musulman d’origine pakistanaise.
Avant de remettre au jeune homme le pressing, Robert veut tester Akee. Il le prend à l’essai pour quelques mois pour lui enseigner le métier.
Ces deux hommes si différents vont apprendre à se connaître, s’apprivoiser et s’apprécier.
Petit à petit, Robert se dévoile et livre à Akee ses « secrets ».
Très beau roman, plein de pudeur et d’humanité où Londres se révèle être le décor parfait.

Le caveau de famille / Katarina Mazetti

caveau

Vous avez adoré « Le mec de la tombe d’à-côté », alors lisez « Le caveau de famille ». C’est de la même veine.
Le couple improbable du livre précédent se reforme pour satisfaire le désir d’enfant de Désirée.
Nouvel essai mais transformé cette fois-ci puisqu’enfant(s) il y aura !
Rien n’est facile entre la bibliothécaire et le fermier mais l’amour peut aider…
Les chapitres s’enchaînent avec vivacité et légèreté.
L’humour est toujours bien présent.
Les voix alternées de Benny et Désirée donnent au récit une note de sincérité et d’authenticité qui nous interpelle. Eux c’est nous.
Et ça fait du bien de pouvoir sourire de nos travers et nos mésaventures conjugales !